Un championnat ouvert et passionnant

Communiqué FIM EWC – 25 avril 2019

Captivante en piste, l’édition 2019 des 24 Heures Motos bouleverse le classement mondial et redistribue les cartes entre les candidats au titre FIM EWC 2018-2019. Le Team SRC Kawasaki France a pris les commandes devant le Suzuki Endurance Racing Team et Wepol Racing.

Le Team SRC Kawasaki France est le grand vainqueur des 24 Heures Motos. Vainqueur à l’arrivée bien sur mais aussi héroïque en piste et désormais en tête du classement provisoire du championnat du monde FIM EWC avec 16 points d’avance sur le Suzuki Endurance Racing Team.

Au guidon de la ZX-10R du Team SRC Kawasaki France, Jérémy Guarnoni, David Checa et Erwan Nigon ont presque raflé la mise maximale avec 62 points (sur 65 à prendre). Aux 40 points de la victoire au Mans se cumulent les 10 points de bonus alloués au leader après 8 h et 16 h de course et les 2 points de leur 4e place sur la grille de départ. Dimanche dernier à 15 h, l’équipe officielle Kawasaki est ainsi passée de la 5e place à la tête du classement provisoire mondial.

Deuxième de ce classement, le Suzuki Endurance Racing Team est à 16 points du leader après sa 3e place aux 24 Heures Motos. Rapidement aux avant-postes, Vincent Philippe, Etienne Masson et Gregg Black ont même pris la tête de la course dans la nuit.

Wepol Racing s’affirme comme la Yamaha la plus performante du plateau. Après sa 3e place au Bol d’Or et sa 4e place aux 24 Heures Motos, cette équipe allemande consolide sa place dans le trio de tête mondial avec Sheridan Morais, Daniel Webb et Michael Laverty avec 80 points.

Le Bolliger Team Switzerland (Kawasaki), 4e au Bol d’Or et 5e des 24 Heures Motos, montre la même détermination grâce à Roman Stamm, Sébastien Suchet et Nigel Walraven et monte en 4e position au classement provisoire.

Honda Endurance Racing fait la plus belle remontée au classement de la 14e à la 5e position. Randy de Puniet, Yonny Hernández et Sébastien Gimbert sont aussi les héros de cette édition 2019 au Mans. Le duel de cette équipe anglaise avec le Team SRC Kawasaki France a marqué ces 24 Heures Motos. Deuxième à l’arrivée, Honda Endurance Racing revient dans la course au titre mondial après son abandon au Bol d’Or.

Des favoris en difficulté
Champion du monde en titre et arrivé au Mans en tête du classement mondial après sa victoire au Bol d’Or, le F.C.C. TSR Honda France perd de gros points au Mans. Josh Hook, Freddy Foray et Mike Di Meglio terminent 35e aux 24 Heures Motos avec une machine endommagée par deux chutes. L’équipe japonaise pointe désormais au 6e rang au classement mondial provisoire avec 48 points de retard sur le leader.

Mauvaise opération aussi pour le YART Yamaha et ERC-BMW Motorrad Endurance. L’équipe autrichienne YART Yamaha a abandonné sur casse moteur mais enregistre 11 points pour sa 2e place sur la grille de départ et sa 4e place après 8 h de course. ERC-BMW Motorrad Endurance a abandonné sur problème moteur suite à une chute. L’équipe allemande, partie en pole position (5 points), enregistre aussi 5 points pour sa 6e place après 8 h de course mais pointe désormais 19e mondiale avec 90 points de retard sur le leader.

Ca bouge aussi en Superstock
Motors Events, 7e à l’arrivée des 24 Heures Motos et vainqueur en catégorie Superstock, fait une entrée remarquée au classement provisoire de la Coupe du Monde FIM d’Endurance. Hors des points au Bol d’Or, cette équipe française sur Suzuki se classe directement 2e juste derrière le leader, GERT56 by GS Yuasa. Cette équipe allemande, victorieuse au Bol d’Or en Superstock, conserve la tête de la catégorie malgré son abandon au Mans. Favori et 1er Superstock sur la grille de départ, la BMW du GERT56 by GS Yuasa a d’abord perdu du temps sur une panne d’essence et une chute, avant d’abandonner sur soucis électroniques.

Comme Motors Events, les deux autres équipes du podium Superstock au Mans marquent leurs premiers points au classement de la Coupe du Monde FIM d’Endurance. Moto Ain (Yamaha) entre en 4e position et le Team 33 Coyote Louit Moto (Kawasaki) en 6e place derrière le BMRT 3D Maccio Racing. 7e, le Junior Team Le Mans Sud Suzuki reste dans la course mais le No Limits Motor Team (Suzuki) a perdu le contact avec le peloton de tête suite à son abandon samedi soir au Mans.

Tout cela relance le championnat du monde FIM EWC avec l’annonce de nouvelles bagarres en piste sur les trois prochaines épreuves. Tous les classements ici

Prochain rendez-vous du FIM EWC 2018-2019, le 11 mai en Slovaquie pour les 8 Hours of Slovakia Ring.

risus. quis Donec odio neque. nec pulvinar id elit. felis libero elit.